Bach Prelude Cello Suite N 1 (Ophélie Gaillard )

« Le pressentiment de l'infini se révèle à nous de manière fugace, souvent dans les moments où on y prête pas attention.  Ce qu'il y a en moi de plus grand que moi s'éveille, prend vie dans l'émerveillement, la création ou encore la contemplation, instants d'éternité où je me quitte moi-même. Les limites qui m'enferment s'évanouissent parce que l'objet de mon attention est hors du temps, hors de l'espace. Je deviens ce que je contemple, je deviens oeuvre d'art, je deviens beauté, je deviens musique.

 

(...) La beauté du monde est entre nos mains »

.

Maurice Zundel

« Les œuvres d’art sont d’une infinie solitude ; rien n’est pire que la critique pour les aborder. Seul l’amour peut les saisir, les garder, être juste envers elles ».

 

Rainer Maria Rilke.

« Lettres à un jeune poète »

 

 

 « Trois opérations :

  • Voir, opération de l’œil.

  • Observer, opération de l’esprit.

  • Contempler, opération de l’âme.

 

Quiconque arrive à cette troisième opération entre dans le domaine de l’art ».

 

Emile Bernard

« Connaissance de l’Art » 

« La peinture est un art, et l’art dans son ensemble n’est pas une création sans but qui s’écoule dans le vide.

C’est une puissance dont le but doit être de développer et d’améliorer l’âme humaine ».

 

Wassily Kandinsky

 

 

« La peinture vient de l’endroit où les mots ne peuvent plus s’exprimer».

 

Gao Xingjian 

« La Montagne de l’âme »